Roots...

Suivez l'Arbre@Palabre

Rss de l'Arbre à Palabre     Twitter de l'Arbre@Palabre     Suivez l'Arbre@Palabre sur Facebook


Login
Username:

Password:


Lost Password?

Register now!

The Tree with Palaver
Welcome with all on The Tree with Palaver, place of idea & beauty exchange, in eclecticism and good mood, around the human & the world… It’s a Tree with Palaver, because it’s the place where in Africa, one finds oneself the evening come in a village, to start discussed long & surging, but also to tell, organize the city, or to speak about lighter thing… This is the place of the speech and logos, word and listen.

We invite you to add your grain of salt - or of sand - to this building of brushwood. It needs your participation to grow, but you will be able can find thereafter, freshness & shade, as well as humanity, which is sometimes lacking in our urban deserts. Appointment thus, in any place of the world & at any time, on the Tree with Palaver, to offer your contribution, lean if it still is more powerful than silence…


Last english articles:

Montreal…between utopia and realityMontreal…between utopia and reality

Rich in culture, keen on tradition and folklore, generous and welcoming, the vast majority of Quebecers will do their best, I hope, to maintain a delicate balance between cultural diversity and political independence


A la une :
Le mythe économique comme réalité illusoire Posted by lukas, on 2012/8/28 14:39:45
DiscussesSmiley face Addenda à « L’invention de la crise »
« L’humanité se situe en dehors de l’économie politique, l’inhumanité au dedans. » Karl Marx, Œuvres.

Le capital est malade de trop d’argent. Le vol d’une partie de la force de travail s’est tellement accumulé dans le capital, au cours du temps, que la production mondiale de marchandises, plus les services qui s’y attachent, ne représentent plus que 3 % des richesses du monde. Il n’y a jamais eu dans l’histoire du monde, autant de richesses accumulées par un aussi petit nombre d’individus, que depuis l’invention spectaculaire de la crise. La réalisation sans fin de dettes crée de la monnaie et produit une richesse illimitée libérée des contraintes inhérentes à la production de marchandises. Cet enchaînement effréné de dettes cumulées est devenu pour quelques-uns, le seul moyen de rafler très rapidement des fortunes gigantesques sur le dos de populations conditionnées dans l’obsession permanente d’une crise inévitable, devenue fatalité.
Read more... Comments?
Juste pour le plaisir... Une petite citation Posted by pascale, on 2012/6/3 20:04:37
Pour tous ceux qui s'interrogent sur les "Eurobonds", la fuite des capitaux, la façon de rassurer "LéMarchés", le coût du travail ou le coût de la pauvreté... en ces temps de changement(s), je ne résiste pas au plaisir de cette citation, qui date du temps où "l'Europe" s'appelait "Marché commun" :

« Nos partenaires (européens) veulent conserver l’avantage commercial qu’ils ont sur nous du fait de leur retard en matière sociale. Notre politique doit continuer à résister coûte que coûte, à ne pas construire l’Europe dans la régression au détriment de la classe ouvrière (…)

Il est prévu que le Marché commun comporte la libre circulation des capitaux. Or si l’harmonisation des conditions concurrentielles n’est pas réalisée et si, comme actuellement, il est plus avantageux d’installer une usine ou de monter une fabrication donnée dans d’autres pays, cette liberté de circulation des capitaux conduira à un exode des capitaux français (…)

Les capitaux ont tendance à quitter les pays socialisants et leur départ exerce une pression dans le sens de l’abandon d’une politique sociale avancée. On a vu des cas récents où des gouvernements étrangers ont combattu des projets de lois sociales en insistant sur le fait que leur adoption provoquerait des évasions de capitaux (…) Read more... Comments?

Language

Info Articles
Total News: 178
Total Topics: 16
Total News: 666711

Latest News
· 1: Le mythe économique comme réalité illusoire
[Reads: 2198]
· 2: Juste pour le plaisir... Une petite citation
[Reads: 1555]
· 3: Choisir son maître n'est pas une liberté
[Reads: 1063]
· 4: L'invention de la crise, escroquerie sur un futur en perdition
[Reads: 1309]
· 5: Pour conclure - Finalité et intentionnalité
[Reads: 1466]
· 6: III - Expliquer, c’est répondre à la question « pourquoi ? »Et les anciens semblent avoir une réponse plus rationnelle - Finalité et intentionnalité
[Reads: 1455]
· 7: II - Quel est le pourquoi de l’esprit ? Comment penser l’émergence des phénomènes mentaux ? - Finalité et intentionnalité
[Reads: 1402]
· 8: I - Quelques platitudes et généralités : Rapide historique - Finalité et intentionnalité
[Reads: 1607]
· 9: Finalité et intentionnalité : Enquête sur l’interconnexion des problèmes de philosophie de la nature et ceux de l’esprit
[Reads: 2774]
· 10: Références bibliographiques - Il faut lire Frédéric Lordon
[Reads: 1569]

Most Read
· 1: Comment faire du vin soi-même ?
[Reads: 154059]
· 2: La récupération commerciale de l’image de Che Guevara
[Reads: 17095]
· 3: Harmonie Chaotique
[Reads: 13836]
· 4: Adentro
[Reads: 13188]
· 5: ¿Cuál es la diferencia entre República y Democracia?
[Reads: 12414]
· 6: Comment choisir son vin ?
[Reads: 11936]
· 7: Se solicita inspiración
[Reads: 10675]
· 8: Somos todos cartesianos…
[Reads: 10616]
· 9: Nous sommes le monde en devenir
[Reads: 10104]
· 10: Doña Eulalia
[Reads: 9788]

The number of the week



190


C'est le chiffre avec lequel il faudrait multiplier les dépenses consenties par les gouvernements pour lutter contre la faim dans le monde, lors du dernier sommet de la FAO (4.500 millions d'euros), pour obtenir le coût des dépenses militaires de ces mêmes gouvernements (850.000 millions d'euros pour 2007).
On dépense donc 190 plus pour s'armer que pour nourrir...

>>> la suite <<<


Last comments